Plantes toxiques pour animaux de compagnie

Les propriétaires d’animaux prennent soin de nourrir leurs animaux avec une alimentation saine et nutritive (avec un traitement occasionnel, bien sûr !). Savez-vous qu’il y a beaucoup de plantes potentiellement toxiques, même mortelles qui se cachent autour de nos maisons et qui sont dangereuses pour les animaux domestiques ? Les plantes toxiques peuvent être trouvées dans les jardins, les parterres de fleurs, les paysages, les plantes d’intérieur ou même des bouquets de fleurs coupées ou d’autres compositions décoratives. Même certaines des plantes les plus connues et populaires peuvent menacer les animaux de compagnie, et il est crucial de savoir quelles plantes doivent être gardées loin des membres de la famille à fourrure.

Les meilleures plantes toxiques pour les chats et les chiens

Il existe des centaines de plantes différentes qui peuvent être nocives pour les chats, les chiens et autres animaux de compagnie. Parmi les plantes les plus familières et dangereuses sont…

  • ALOÈS
  • Amaryllis
  • Azalée
  • Bégonia
  • buis
  • Calla Lys
  • Oeillet
  • jonquille
  • hémérocalle
  • Canne de combinaison
  • oreilles d’éléphant
  • Hosta
  • Jacinthe
  • Hortensia
  • Lierre
  • Jade
  • Lavande
  • Muguet
  • gloire du matin
  • Persil
  • Étoile de Noël
  • Pothos
  • Palme de Sago
  • Plante de serpent
  • tulipes
  • Glycine

Le degré de toxicité de chaque plante pour un animal de compagnie particulier peut varier en fonction d’un certain nombre de facteurs. Différents animaux de compagnie peuvent avoir des sensibilités différentes aux toxines végétales, et certaines plantes sont plus toxiques pour les chats que les chiens ou vice versa. Différentes parties des plantes — fleurs, tiges, feuilles, etc. — peuvent avoir différentes quantités de toxines et la quantité de plantes en contact avec un animal de compagnie peut affecter la quantité de toxine libérée. Même la façon dont un animal entre en contact avec une plante peut faire une différence, par exemple frotter contre une plante, la lécher ou ingérer des parties dangereuses de la plante.

Si l’animal entre en contact avec une plante potentiellement toxique, contactez immédiatement votre vétérinaire avec toutes les informations que vous pouvez fournir sur l’identité de la plante, comment l’animal interagit avec la plante et sur les symptômes qui pourraient déjà se manifester. L’empoisonnement des plantes peut présenter des symptômes tels que bave, désorientation, vomissements, diarrhée, gonflement des yeux, tissus rougeurs, ou même des réactions graves telles que des difficultés respiratoires ou des convulsions. Demandez de l’aide d’urgence, au besoin, ou communiquez avec les organismes antipoison des animaux de compagnie tels que les chapitres locaux de l’ASPCA pour obtenir de

Protéger les animaux contre les plantes toxiques

Avec tant de plantes qui peuvent être dangereuses pour nos animaux de compagnie bien-aimés, il vaut mieux forte pour garder les plantes et les animaux de compagnie séparés en cas de risque. Tout d’abord, il identifie positivement toutes les plantes avec lesquelles un animal de compagnie peut entrer en contact, y compris les plantes d’intérieur et d’extérieur. Une fois que vous trouvez des plantes potentiellement toxiques, prenez des mesures comme…

  • Enlèvement complet des plantes gravement nocives et utiliser des techniques d’élagage, des herbicides ou d’autres traitements nécessaires pour s’assurer qu’ils ne peuvent pas revenir.
  • Gardez les plantes hors de portée d’un animal de compagnie, par exemple en déplaçant les plantes d’intérieur dans des zones dénuées ou dans des pièces où les animaux de compagnie ne sont pas autorisés.
  • Installation de barrières entre les animaux de compagnie et les plantes toxiques, comme l’utilisation de clôtures autour des arbustes décoratifs ou des parterres de fleurs pour empêcher les animaux de s’approcher des plantes toxiques.
  • Nettoyer les déchets provenant de plantes nuisibles, telles que les vieilles feuilles, les branches cassées ou les gousses tombées afin de s’assurer que l’animal ne peut accéder à aucun des morceaux de la plante.
  • Superviser les animaux de compagnie lorsqu’ils se trouvent à proximité de plantes potentiellement toxiques, même lorsqu’ils se promènent dans des parcs locaux ou des jardins où des plantes nocives peuvent être trouvées.
  • Sensibiliser les jardiniers locaux, les paysagistes et les responsables municipaux aux plantes nuisibles et encourager l’utilisation de plantes sûres à proximité des zones acceptant les animaux domestiques, par exemple dans les parcs pour chiens.

Il existe de nombreuses plantes qui peuvent être nocives pour les animaux de compagnie et bien que certaines plantes ne causent qu’un léger inconfort, d’autres peuvent provoquer des réactions graves ou même la mort. En reconnaissant les plantes nocives les plus populaires, il est plus facile de prendre des mesures pour protéger nos animaux de compagnie contre les toxines indésirables et s’assurer qu’ils sont toujours en sécurité autour des plantes.